facebook

L'observatoire

L'Observatoire des Galliformes de Montagne est une Association loi 1901, créée le 22 avril 1998, agréée en tant qu'Association de protection de l'environnement (Arrêté préfectoral n° 2013338-0009 du 4 Décembre 2013).

L'OGM est constitué aujourd'hui de 50 membres actifs.
Par ailleurs, 22 membres institutionnels sont invités aux réunions de l'OGM et bénéficient, en partie, des travaux de l'Observatoire.

L'Observatoire assure le suivi des six espèces de galliformes de montagne présentent en France : le Grand Tétras, le Tétras-lyre, la Gélinotte des bois, le Lagopède, la Perdrix Bartavelle et la Perdrix grise des Pyrénées.

Son champ d'action s'étend sur l'ensemble des Alpes et des Pyrénées françaises, ainsi que les Vosges.

Il bénéficie de l'appui scientifique de l'ONCFS, membre actif de l'OGM, pour les définitions et évaluations de protocoles de suivis des espèces.
Pour la mise en œuvre des programmes sur le terrain, l'OGM fédère les compétences et les moyens de ses 50 membres actifs et adhérents.

Les principales missions sont :

1) Acquérir et diffuser des connaissances sur les populations de Galliformes de Montagne et sur leur habitats.

  • Identifier les besoins communs de connaissances.
  • Définir et développer les programmes de suivis nécessaires pour y répondre, en étroite collaboration avec l'ONCFS.
  • Coordonner la mise en œuvre des programmes de suivi.
  • Faciliter la mise en œuvre des programmes.
  • Regrouper, traiter et synthétiser les données recueillies.
  • Communiquer aux gestionnaires les informations, en vue de leur utilisation et de leur valorisation dans le cadre d'une gestion durable des espèces et de leurs habitats.
  • Contribuer à la formation de ses membres aux techniques de suivi.

2) Contribuer à l'animation et la promotion des plans d'actions en faveur des Galliformes de montagne.

Actuellement, l'OGM conduit des programmes qui portent sur la répartition des espèces, la cartographie de leurs habitats, leur suivi démographique, les modalités de chasse, l'inventaire des causes de mortalité et les actions de conservation.

Il est impliqué dans plusieurs programmes de conservation (plans d'actions, programmes européens, ABIOS...).

Photo : Jean Guillet