facebook

Répartition

l'OGM réalise à la fin de chaque décennie deux enquêtes de présence-absence : 
- une nationale à l'échelle de la commune
- une à l'échelle des massifs alpins et pyrénéens
     
Evolution de la répartition communale : Evolution de la répartition par unité naturelle :
Quels territoire les abritent à l'échelle nationale ?   Sur quels territoires axer les programmes de suivi ?
     

 L'aire de distribution des espèces évolue et mérite d'être mise à jour régulièrement. Tous les 10 ans, l'OGM réalise une enquête communale petit gibier de montagne au niveau national. Chaque espèce est notée "présente", "absente", "apparue" ou "disparue" sur chaque commune au cours de la décennie.

   Pour axer les programme de suivi, l'OGM préciser le contour de l'aire de présence potentille des galliformes dans les Alpes et Pyrénées. Seule la strate altitudinale qui circonscrit au plus juste les habitats de chaque espèce à été considérée. Elle a fait l'objet d'un découpage hiérarchisé, inspirée de Dupias et Rey (1985), dont le niveau le plus fin est l'unité naturelle (massif ou bassin versant). Ce niveau apparaît comme biologiquement pertinent pour décrire et gérer les populations.
     
L'aire de répartition des espèces par unité naturelle est mise à jour à chaque fin de décennie. Elle permet de redéfinir les unités naturelles de présence pour décrire et gérer les populations.