Démographie

Les partenaires de l'Observatoire des Galliformes de Montagne assurent le suivi démographique des espèces de Galliformes sur les massifs des Alpes et des Pyrénées en réalisant des comptages de coqs chanteurs au printemps et de poules avec leurs poussins en été. Ces suivis permettent de répondre aux questions : Combien y a-t-il d'oiseaux ? Comment évoluent les effectifs ? Naît-il assez de poussins ?

ABONDANCEdemo1

Combien y a-t-il d'oiseaux ?

Le nombre d'oiseaux est l'information que réclame tout gestionnaire. Mais il est inenvisageable de compter tous les oiseaux, partout. L'O.G.M. estime le niveau d'abondance des populations de chaque espèce sur un échantillon d'unités naturelles ou dans le cas du grand tétras pyrénéen par un échantillonnage de l'ensemble des places de chant connues ou potentielles. Les méthodes sont variées : inventaire des mâles chanteurs par décennie, comptages au chien d'arrêt chaque été, ...

TENDANCE

Comment évoluent les effectifs ?

demo2Plus que l'importance de l'effectif, c'est sa tendance à variation qui importe. Elle peut être décelée si les mêmes protocoles sont répétés à intervalles réguliers sur les mêmes sites. L'O.G.M. détermine la tendance des effectifs de chaque espèce sur un réseau de sites de référence ou dans le cas du grand tétras sur un échantillonnage probabiliste des places de chant connues et potentielles. Les méthodes sont variées : comptage des mâles chanteurs, réponse à des chants enregistrés ou à des appeaux, recherche d'indices de présence. Les conclusions doivent être très prudentes, car il est dans la nature de certaines populations de galliformes de montrer des cycles d'abondance et de régression marqués, qui se superposent aux tendances à long terme.

SUCCES de la REPRODUCTION

Naît-il assez de poussins ?

Déposés au sol, les œufs sont à la portée des prédateurs. Nidifuges et demo3insectivores, les poussins meurent de froid et d'inanition en cas d'intempéries. La production est bonne certaines années (un prélèvement cynégétique est alors admissible), mais parfois presque nulle (prélever peut entamer le capital adulte). Il importe donc de suivre ce paramètre. L'O.G.M. mesure le succès de la reproduction de chaque espèce (sauf de la perdrix grise et de la gélinotte) sur un réseau de sites de référence ou sur un échantillon d'unités naturelles (tétras-lyre) , par comptage au chien d'arrêt en été, et publie aussitôt un bilan démographique indispensable pour décider du prélèvement admissible pour la saison de chasse.